La Caulerpa

La caulerpa taxifolia

 

Le Cap Martin fait partie des premiers sites touchés par la Caulerpa Taxifolia. Nombreux sont les sites de plongée qui ont vu leurs physionomies totalement changées avant que l’éco système ne s’équilibre à nouveau, la posidonie reprenant ses droits. Pour la petite histoire cette algue d’origine tropicale a été introduite accidentellement en Méditerranée et a été observée pour la 1ère fois en 1984 devant Monaco,  sur une surface de 1m. En 1990,  la surface était de 3 hectares, de 30 hectares en 1991, de 427 hectares en 1992 et 1300 hectares en 1993 ! Deux espèces sont régulièrement retrouvées : la caulerpa taxifolia, la plus répandue, et la caulerpa racemosa.

 

On la trouve surtout de part et d’autres de Monaco, mais de nouveaux sites sont apparus tels que le Cap Estel, la rade de Villefranche, Cap Ferrat, pour ne parler que des sites les plus proches.

Elle est belle quand elle est jeune, d’un vert fluo et peut atteindre jusqu’à 1 mètre de long. Elle arrive à vivre entre 0 et 50 mètres, sur tous les types de fonds (roches, vase, sable) elle se multiplie avec un rapport de 3 à 10 chaque année. Il semble toutefois qu’elle soit moins vivace depuis quelques temps, dans notre région. On en a même trouvé à 100 mètres de fond .

caulerpa

caulerpa